La garderie Cpe mon autre maison (Pierreville) est la plus consultée de la région Centre-du-Québec.

Trouver une garderie ou un CPE au Québec :

L'angoisse de séparation chez l'enfant

Dans les premiers mois, les bébés sont souvent très sociables et acceptent de se faire prendre par tous les membres de la famille. Soudainement, pratiquement du jour au lendemain, ils ne veulent qu'être dans les bras de leurs parents; ils traversent le stade de l'angoisse de séparation.

L'angoisse de séparation chez l'enfant

Bien que l'angoisse de séparation fasse partie du développement normal de l'enfant, cette période cause tout de même du stress pour les parents et le bébé. Heureusement, il y a quelques stratégies à adopter afin de rendre la situation plus facile pour tous.

Qu'est-ce que l'angoisse de séparation?

L'angoisse de séparationOuvrir dans une nouvelle fenêtre peut causer beaucoup d'inquiétude chez les parents, mais il faut savoir que c'est une étape de développement normale qui survient autour de huit mois. C'est à ce moment que l'enfant commence à comprendre qu'il est une personne distincte de ses parents. Il peut aussi maintenant différencier les personnes comme une éducatrice de la garderie, une gardienne, les amis de la famille, les grands-parents, etc.

C'est aussi autour de cet âge que l'enfant réalise la notion d'étrangers. Avant huit mois, les enfants sont sociables et sourissent aux personnes qu'ils ne connaissent pas. Vers huit mois, ils peuvent devenir plus souciant en présence d'inconnus, car ils ne reconnaissent pas leur visage. À ce stade de développement, si le bébé ne peut plus voir ses parents, il pense qu'ils ont disparu. Tous ces facteurs mènent à l'angoisse de séparation. Cette phase dure habituellement quelques mois, mais peut se prolonger jusqu'à l'âge de 18 mois. De plus, l'intensité de l'angoisse varie d'un enfant à l'autre.

Comment savoir si son enfant a de l'angoisse de séparation?

Un enfant qui a de l'angoisse de séparation se met à pleurer lorsqu'il ne voit plus ses parents, lorsqu'il est seul ou avec des personnes qui ne lui sont pas familières. De plus, il ne sourit plus aux visages étrangers et n'accepte plus de se faire prendre par des inconnus. Il est aussi possible que le bébé résiste aux nouveaux milieux. Il pourrait se mettre à pleurer lorsqu'on l'amène à des places qu'il ne connait pas, comme un restaurant ou la maison d'un ami.

Comment aider son enfant à surmonter son angoisse de séparation?

Il est possible de prendre quelques mesures afin de faciliter la période d'angoisse de séparation pour le tout petit. Par exemple, jouer à cache-cache régulièrement avec son enfant lui montre qu'il peut éprouver du plaisir même si le parent n'est pas présent. De plus, ce jeu renforce la notion que le parent existe toujours même s'il n'est pas visible.

Comme la séparation est particulièrement difficile pour l'enfant durant ce stade, il faut éviter de s'absenter pour de longues périodes. Il faut le prévenir avant le départ et lui assurer qu'on revient bientôt. Donner un objet imprégné de l'odeur de la mère ou du père peut aider à réconforter l'enfant pendant l'absence du parent. Il vaut aussi mieux éviter de partir lorsque l'enfant dort, car il pourrait être très angoissé et se sentir abandonné à son réveil.

Si le parent décide de faire garder l'enfant, il peut demander à la personne qui garde d'arriver 15 à 20 minutes avant son départ afin qu'elle puisse jouer avec l'enfant en présence du parent. Ceci permet à l'enfant de se familiariser avec sa gardienne et facilite le moment du départ.

Finalement, il ne faut pas forcer l'enfant à aller dans les bras d'une personne si celui-ci refuse, même si c'est un membre de la famille ou un ami proche. Il faut rassurer l'enfant et le coller s'il le demande en présence d'étrangers. Il faut le laisser aller à son propre rythme afin qu'il s'habitue aux nouvelles personnes et aux nouveaux milieux.

Qu'en est-il des parents séparés ou divorcés?

Pour les parents séparés, ceux-ci peuvent supporter leur enfant pendant la période d'angoisse de séparation en conservant les mêmes routines. Par exemple, les routines du dodo et du matin devraient être les mêmes chez maman et chez papa afin de diminuer le stress de l'enfant. De plus, on peut donner à l'enfant un objet avec son odeur lorsqu'il s'en va chez son autre parent et s'assurer qu'il ait une photographie des deux parents dans sa chambre. Finalement, si l'enfant a un jouet ou un doudou préféré, il vaut mieux le transporter d'une maison à l'autre afin qu'il y ait toujours accès.

Sources et références
Comment gérer l'angoisse de séparation chez son enfantOuvrir dans une nouvelle fenêtreIndex Santé
L'angoisse de séparationOuvrir dans une nouvelle fenêtreNaître et grandir
L'angoisse de séparation : comment aider votre bébé?Ouvrir dans une nouvelle fenêtrePasseport Santé

Publication : 2022-06-01

À lire

L'angoisse de séparation chez l'enfant
Les 4 types de services de garde reconnus au Québec
Dans les premiers mois, les bébés sont souvent très sociables et acceptent de se faire prendre par tous les membres de la famille. Soudainement, pratiquement du jour au lendemain, ils ne veulent qu'être dans les bras de leurs parents; ils traversent le stade de l'angoisse de séparation.
Les 4 types de services de garde reconnus au Québec
Les 4 types de services de garde reconnus au Québec
Garderies subventionnées ou non, CPE ou milieu familial, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver parmi les différents types de service de garde. Voici les 4 types de services de garde reconnus au Québec.
Mon enfant commence la garderie : guide et conseils pratiques
Mon enfant commence la garderie : guide et conseils pratiques
L'entrée à la garderie est une étape difficile, autant pour les parents que pour l'enfant. La période de transition dure rarement plus de quatre semaines et il possible de mettre en place des stratégies afin de faciliter l'entrée dans le milieu de garde.